Eucharistie


La communion au corps du Christ est la nourriture essentielle de la foi avec l’écoute de la Parole de Dieu, au sein de la participation à la célébration eucharistique, source et sommet de la vie chrétienne. Elle se prépare soit au cours de la catéchèse, soit à tout autre âge, jeune ou adulte


 

Nous sommes le Corps du Christ, chacun de nous est un membre de ce corps, chacun reçoit la grâce de l’Esprit pour le bien du corps entier... : oui, quand nous célébrons l’Eucharistie, nous formons ce corps du Christ qui se nourrit du corps du Christ. Saint Augustin nous dit : « A ce que vous êtes, vous répondez : Amen ; et cette réponse marque votre adhésion. Tu entends : Le corps du Christ, et tu réponds : Amen.
Sois un membre du corps du Christ, afin que ton Amen soit vrai. »
Lorsque vous recevez l’Eucharistie, vous ne dites pas Amen « oui, c’est vrai » qu’à la présence du Christ dans le pain et le vin : vous dites Amen au fait d’être le corps du Christ.

Une paroisse a pour mission de témoigner, au coeur des réalités du monde, que l’Église est vivante au coeur même de toutes ces réalités.

Homélie de Mgr Lagleize, évêque de Valence, lors de la Visite pastorale de la Paroisse en juin 2006

LE SACREMENT DE L’EUCHARISTIE

_ (en-tête du Catéchisme de L’Eglise Catholique)

La Sainte Eucharistie achève l’initiation chrétienne. Ceux qui ont été élevés à la dignité du sacerdoce royal par le baptême et configurés plus profondément au Christ par la confirmation, ceux-là, par le moyen de l’Eucharistie, participent avec toute la communauté au sacrifice même du Seigneur.

" Notre Sauveur, à la dernière Cène, la nuit où il était livré, institua le sacrifice eucharistique de son Corps et de son Sang pour perpétuer le sacrifice de la croix au long des siècles, jusqu’à ce qu’il vienne, et pour confier à l’Église, son Épouse bien-aimée, le mémorial de sa mort et de sa résurrection : sacrement de l’amour, signe de l’unité, lien de la charité, banquet pascal dans lequel le Christ est reçu en nourriture, l’âme est comblée de grâce et le gage de la gloire future nous est donné " (SC 47).

EN SAVOIR PLUS A PARTIR DU CATECHISME DE L’EGLISE CATHOLIQUE

1406 Jésus dit : " Je suis le pain vivant, descendu du ciel. Qui mangera ce pain vivra à jamais... Qui mange ma Chair et boit mon Sang a la vie éternelle ... il demeure en moi et moi en lui " (Jn 6, 51. 54. 56).

1407 L’eucharistie est le cœur et le sommet de la vie de l’Église car en elle le Christ associe son Église et tous ses membres à son sacrifice de louange et d’action de grâces offert une fois pour toutes sur la Croix à son Père ; par ce sacrifice il répand les grâces du salut sur son Corps, qui est l’Église.

1408 La célébration eucharistique comporte toujours : la proclamation de la Parole de Dieu, l’action de grâce à Dieu le Père pour tous ses bienfaits, surtout pour le don de son Fils, la consécration du pain et du vin et la participation au banquet liturgique par la réception du Corps et du Sang du Seigneur. Ces éléments constituent un seul et même acte de culte.

1409 L’Eucharistie est le mémorial de la Pâque du Christ : c’est-à-dire de l’œuvre du salut accomplie par la vie, la mort et la résurrection du Christ, œuvre rendue présente par l’action liturgique.

1410 C’est le Christ lui-même, grand prêtre éternel de la nouvelle Alliance, qui, agissant par le ministère des prêtres, offre le sacrifice eucharistique. Et c’est encore le même Christ, réellement présent sous les espèces du pain et du vin, qui est l’offrande du sacrifice eucharistique.






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP